FLOW : Tout sur la nouvelle startup d’Adam Newmann

Tout savoir sur Flow, la nouvelle startup de Adam Newmann dans l'immobilier, déjà valorisé plus d'un milliard de dollars

Déjà valorisée un milliard de dollars sans même être lancée, tout savoir sur Flow la nouvelle startup d’Adam Newmann (WeWork).

Flow : La nouvelle startup d’Adam Newmann

Adam Neumann, le fondateur de WeWork, dont l’ascension comme la chute spectaculaires ont défrayé une chronique pas si spécialisée, et qui ont été relatées dans des livres, des documentaires et même un show (AppleTV+ dans la mini-série WeCrashed), a une nouvelle entreprise. Et un surprenant soutien de taille.

La nouvelle société de Neumann s’appelle Flow. De manière simple, elle veut transformer le marché de l’immobilier locatif résidentiel. 

Concrètement, Flow devrait n’être lancé qu’en 2023. Adam Neumann prévoit de faire un investissement personnel important dans Flow sous la forme de liquidités et d’actifs immobiliers. Car Adam Neumann aurait acheté plus de 3 000 appartements à Miami, Fort Lauderdale, Atlanta et Nashville, d’après le New-York Time

L’activité de Flow

L’objectif de Flow est de « repenser le marché de la location de logements » en créant une marque, avec un produit défini, comprenant un service cohérent avec son positionnement, et des caractéristiques spécifiques. La startup Flow exploitera les biens que Neumann a achetées, et offrira également ses services sur des projets de construction neufs, et « à d’autres tiers ». 

Les détails exacts du business plan ne sont pas encore connus. 

Enfin, Flow semble être financièrement séparé de la startup Flowcarbon orientée « crypto », également cofondée par Neumann, et qui a levé 70 millions de dollars en mai 2022, lors d’un tour de table dirigée par Andreesen Horowitz. Déjà (voir-ci-dessous).

A propos de l’aventure de Adam Newmann et Wework :

Pendant ses heures les plus glorieuses, WeWork était évalué à environ 47 milliards de dollars. Mais après des volontés d’IPO mal évaluées, et des problèmes de mauvaise gestion, et de comportements internes, Wework a implosé de façon spectaculaire. Et Adam Neumann en a été évincé en 2019, même s’il est reparti avec un très confortable Golden parachute

La société a vu sa valorisation chuter de 47 milliards de dollars à son apogée à environ 8 milliards de dollars sous le mandat de Neumann. 

WeWork a licencié des milliers d’employés en partie à cause de sa propre imprudence fiscale, et Adam Newmann a finalement été contraint de quitter son poste de PDG par ses propres investisseurs en 2019.

Ils l’ont quand même payé généreusement pour partir, cependant – son package de sortie valait plus d’un milliard de dollars.

TechCrunch

Aujourd’hui, WeWork a une valorisation d’environ 4 milliards de dollars, et a finalement fait ses débuts publics via une SPAC fin 2021.


Vous pourriez aussi aimer :

La situation financière spéciale de Flow

La futur jeune-pousse déjà Licorne Flow bénéficie du soutien financier de l’éminente société de capital-risque de la Silicon Valley Andreessen Horowitz. Un fond connu pour avoir été l’un des premiers investisseurs dans de très très gros projets, de Facebook à Airbnb, en passant par Twitter et LinkedIn, Skype, et même OpenSea. 

Le soutien d’Andreessen Horowitz, également appelé a16z, et considéré comme un roi parmi les néo-investisseurs, est un signe de soutien très fort envoyé au marché, et peut-être un pied-de-nez aux critiques sur Neumann, dont la direction de WeWork a été souvent décrite comme catastrophique par la presse. Mais pas que.

De plus, Marc Andreessen, l’un des cofondateurs, rejoindra le conseil d’administration de Flow.

Dans un article sur le site du fond, Marc Andreessen développe les raisons pour a16z de rejoindre cette aventure Flow :

D’abord, en parlant de Adam Newmann lui-même :

Il est souvent sous-estimé qu’une seule personne ait fondamentalement repensé l’expérience de bureau et dirigé une entreprise mondiale qui change de paradigme dans le processus : Adam.

Mais surtout, le constat que les Etats-Unis traversent une grave crise du logement :

Les tendances démographiques qui animent le marché immobilier américain sont impossibles à ignorer : notre pays crée des ménages plus rapidement que nous ne construisons des maisons. Les pénuries structurelles de logements disponibles à la vente poussent les prix des logements à la hausse, tandis que les jeunes restent célibataires plus longtemps et se concentrent de plus en plus dans des centres urbains très prisés. Ces facteurs exercent une énorme pression sur les loyers dans les villes les plus dynamiques du pays, révélant de manière brutale les réalités troublantes des deux côtés des deux modèles historiques du marché du logement.

Marc Andreessen
Le logo officiel de la startup Flow de Adam Newmann, et le slogan "Live life in Flow".
Live life in Flow

Selon Andreessen, s’il est intéressé par l’aventure Flow, c’est parce que le marché de l’immobilier locatif est mûr pour des perturbations

C’est particulièrement vrai maintenant que de plus en plus de personnes travaillent à domicile et éprouveront beaucoup moins, le cas échéant, les liens sociaux et les amitiés au bureau dont jouissent les travailleurs locaux. 

Il a également laissé entendre que l’entreprise pourrait essayer de relever l’un des plus grands défis auxquels sont confrontés les locataires :

Vous pouvez payer un loyer pendant des décennies et toujours posséder zéro capital – rien.

Dans un monde où l’accès limité à la propriété continue d’être un moteur d’inégalité et d’anxiété, donner aux locataires un sentiment de sécurité, de communauté et de propriété authentique a un pouvoir de transformation pour notre société.

Marc Andreessen

Une levée de fond record pour Flow

Concrètement, Andreessen Horowitz investit 350 millions de dollars dans Flow, selon trois personnes informées de l’accord, d’après le New-York Times toujours. 

Cet investissement colossal serait le plus qu’Andreessen Horowitz ait jamais fait. Pour une entreprise qui a investi dans les plus grosses entreprises du monde à leur démarrage, c’est un signe important. Encore.

Flow, une licorne avant même d’exister…

Cet investissement valoriserait alors Flow à plus d’un milliard de dollars, et ce avant même que l’entreprise n’ouvre officiellement ses portes, en 2023. Ce qui ferait donc rejoindre à Flow le club envié des Licornes, avant même pourtant d’avoir démarré son activité – ne parlons pas bien sûr de réaliser des bénéfices, ce n’est pas le genre de Newmann.

Le CEO de Flow Adam Newmann posant devant les caméras après l'annonce de sa levée de fond auprès de a16z
Adam Newmann – Fondateur de Flow

Plus d’informations à venir sur le site officiel de Flow dans les semaines à venir.

Retrouvez Ariel Paper sur les réseaux :


Derniers articles dans cette catégorie :