Kering – Le bénéfice frôle les 2 milliards au S1 2022, en hausse de 34%

Le groupe Kering affiche une progression 34 pour cent sur un an à la fin du premier semestre 2022

Le groupe Kering affiche une croissance de 23%, et augmente son bénéfice de 34% au premier semestre de l’année 2022.

Le conglomérat français du luxe, propriétaire des marques Gucci et Balenciaga, a clôturé ses six premiers mois de l’exercice financier 2022 avec un chiffre d’affaires de 9,93 milliards d’euros. Le bénéfice net s’est lui établi à 1,988 milliards d’euros.

Kering dans le vert

La société a enregistré un chiffre d’affaires de 9,93 milliards d’euros au cours de cette période, soit 23 % de plus qu’au cours des six premiers mois de l’exercice 2021.

Le bénéfice net de la société a augmenté de 34 % pour atteindre 1,988 milliard d’euros. La marge de la société était de 28,4 %, soit 60 points de base de plus qu’au cours de la même période de l’année précédente.

Kering a expliqué que les ventes ont augmenté car « le marché du luxe a connu un rebond significatif » après la pandémie, « porté par l’appétit des consommateurs pour les produits haut de gamme et une reprise progressive des flux touristiques, notamment en Europe ».

« La bonne performance des magasins dans le monde entier a plus que compensé l’impact des mesures liées aux fermetures en Chine au deuxième trimestre. Nous profitons également de la reprise naissante du tourisme en Europe. »

Kering

« Dans une période de grande incertitude macroéconomique, Kering est en excellente position pour surmonter les défis à court terme et saisir de nouvelles opportunités et soutenir les stratégies et perspectives ambitieuses de toutes nos marques », a expliqué François Henri Pinault, président-directeur général, dans un communiqué.

Kering a déclaré que « toutes ses marques ont contribué » à la croissance des ventes de l’entreprise. Au cours du seul deuxième trimestre, le chiffre d’affaires du groupe a augmenté de 20 %. Les revenus des opérations directes, qui comprennent les magasins et les activités en ligne, ont augmenté de 12 % au cours de la période.

Gucci et Saint Laurent moteurs

Le chiffre d’affaires de Gucci a augmenté de 15 % au cours des six premiers mois de l’année, à 5,17 milliards de chiffre d’affaires, bénéficiant d’une hausse de l’activité en Europe occidentale, au Japon et aux États-Unis, qui a compensé « le fort impact des fermetures en Chine ».

Les ventes d’Yves Saint Laurent ont bondi de 42 %.

Yves Saint Laurent continue sa progression avec un chiffre d’affaires qui s’élève au premier semestre à 1,48 milliard d’euros (+42 pour cent). Sa marge opérationnelle « bat un record pour un premier semestre », à 29,6 pour cent, en hausse de 3,3 points par rapport à la même période de l’année précédente, selon Kering.

Fashionunited

Bottega Veneta a enregistré une hausse de 18 % de son chiffre d’affaires, tandis que les autres marques ont progressé de 32 %. Les revenus de la division optique de Gucci ont augmenté de 50 % au cours des six premiers mois de l’année pour atteindre 576 millions d’euros, grâce à l’intégration de la marque Lindberg.

La société a expliqué que sa priorité actuelle est de « réaliser une croissance des revenus tout en assurant une expansion durable ». Kering a mis en place un plan pour améliorer son réseau de distribution.

Retrouvez Ariel Paper sur les réseaux :


Derniers articles dans cette catégorie :