Ouganda – 320 tonnes d’or découvertes

EN Ouganda, un gisement de 32 millions de tonnes pour produire 320 tonnes d'or, pour 17 milliards d'euros

Un gisement extraordinaire découvert en Ouganda permettra d’extraire plus de 320 tonnes d’or pur, pour une valeur de 17,6 milliards d’euros

Un gisement de 31 millions de tonnes d’or en Ouganda

De récentes études d’exploration en Ouganda ont conduit à la découverte d’environ 31 millions de tonnes de gisements de minerai d’or, à partir desquels environ 320 158 tonnes d’or raffiné pourraient être extraites.

Avec un cours de l’or actuel où le kilo s’échange environ 55 000€, la valeur totale de ce gisement serait de 17,6 milliards d’euro.

Les résultats ont été annoncés après deux années d’exploration aérienne suivies de levés et d’analyses géophysiques et géochimiques.

Annoncé en juin par Solomon Muyita, porte-parole du ministère ougandais de l’énergie et du développement minier, le pays cherche à attirer des sociétés minières aurifères et des investisseurs internationaux, ayant déjà autorisé la société minière aurifère chinoise Wagagai à démarrer la production dans le district oriental de Busia cette année.

https://www.youtube.com/watch?v=vFUjA3kDkEU

320 tonnes d’or, une valeur en milliards, et des milliers emplois

La société a investi 200 millions de dollars dans la construction d’une installation de raffinage et devrait raffiner environ 5 000 kg d’or par jour, à Busia, d’ici la fin de 2022.

Dans le but de restructurer son économie, le président ougandais, HE Yoweri Museveni, a cherché à accroître les investissements dans le secteur minier du pays pour développer ses réserves de cuivre, de minerai de fer, de cobalt, de phosphates et d’or. 

Le raffinage de l’or localement devrait entraîner la création de 3 000 emplois directs tout en améliorant les prestations de services sociaux aux communautés locales.

Plus tôt cette année, le Parlement ougandais a promulgué une nouvelle loi minière, en attendant l’approbation du président, qui conduira à la création d’une société minière d’État par laquelle les investisseurs seront tenus de signer un accord de partage de la production, permettant à la société d’acquérir une participation de 15 % participation dans les opérations minières à l’intérieur du pays.

La majorité des gisements de minerai ont été découverts dans la région nord-est de Karamoja, de grandes réserves ayant également été découvertes dans les régions orientale, centrale et occidentale de l’Ouganda

Retrouvez Ariel Paper sur les réseaux :


Derniers articles dans cette catégorie :